Enseignement :

 

Les membres de la Kredenn Geltiek reçoivent gratuitement des fascicules d'enseignement, lesquels ont surtout pour vocation d'ouvrir des pistes de recherches et de réflexions. Ces fascicules sont complétés d'un accès à un centre de ressources où sont accessibles nombres d'ouvrages et de travaux.

Tous ces écrits sont bien sûr supplantés par la transmission orale, qui est faite entre le cheminant et son Sanglier, ainsi que pendant les réunions de travail des Clairières.

Les Clairières organisent librement leur travail. Certaines profitent des cérémonies calendaires pour partager un travail. D'autres Clairières organisent des réunions de travail régulières, sur des thèmes prévus à l'avance et avec des interventions prises en charge pour tous les membres de la Clairière.

 

Publication :

 

La Kredenn Geltiek possède une revue nommée Kad. La publication de cette revue, un temps en sommeil, a repris à Samonios 2013 EV. Durant la seconde guerre mondiale, Kad est provisoirement devenu Nemeton.

Kad est diffusé gratuitement, par courriel, à qui en fait la demande.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cérémonies familiales :

 

Les membres de la Kredenn Geltiek, ceux de la Branche Rouge, les croyants réguliers et quiconque en fait la demande, pourront bénéficier de cérémonies pour la naissance d'un enfant, son passage à l'âge adulte, un mariage, la consécration d'une maison, des funérailles.

 

Sections décentralisées :

 

La Kredenn Geltiek possède plusieurs Clairières : Dinard / Saint-Malo, Brest, Brière, deux à Nantes, Vendée, Rennes. Les représentants de ses Clairières se réunissent en un Poellgor Neved (Conseil Sacré), présidé par le Ri Drevon Gudaer.

 

Incompatibilités :

 

La Kredenn Geltiek considère la Voie du Druide comme étant incompatible avec toutes les philosophies, doctrines politiques et sensibilités qui sont peu ou prou totalitaires, intolérantes, exclusives, discriminantes.

La Kredenn Geltiek pratiquant un Druidisme qu'elle considère comme une religion, il ne serait pas cohérent de se présenter comme membre d'une autre religion que la païenne druidisante.